Les preuves scientifiques

 

En 1997, un consensus du National Institutes of Health (NIH) confirme que des endorphines et autres peptides relâchés dans les systèmes nerveux central et périphérique ainsi que l’induction de changements dans les fonctions neuroendocriniennes sont reliés à l’efficacité de l’acupuncture.

 

En 2002, l’Oganisation mondiale de la Santé (OMS), en se basant sur la littérature récente, a produit une liste de maladies et de dysfonctions pour lesquelles l’acupuncture avait été évaluée grâce à des recherches cliniques contrôlées. Cette évaluation correspond aux données du NIH et confirme les données de la British Medical Association (2000)

 

Acupuncture: Review and Analysis of Reports on Controlled Clinical Trials http://apps.who.int/medicinedocs/fr/d/Js4926e/#Js4926e

 

Voici la liste des maladies, symptômes et conditions pour lesquels l’acupuncture s’est révélée un traitement efficace lors de recherches cliniques contrôlées :

 

  • Arthrite rhumatoïde

  • Céphalées et migraines

  • Cervicalgies

  • Colique biliaire

  • Colite néphrétique

  • Déclanchement du travail

  • Dépression

  • Diarrhée

  • Douleurs faciales, incluant les problèmes cranio mandibulaires

  • Douleurs post chirurgicales

  • Dysménorrhée primaire

  • Effets secondaires de radio et chimiothérapie

  • Entorses

  • Gastralgie (ulcère peptique, gastrite aigue et chronique, crampes gastriques)

  • Hypertension primaire

  • Hypotension primaire

  • Leucopénie

  • Lombalgies

  • Nausées matinales

  • Ostéo arthrite de l’épaule

  • Ostéo arthrite du genou et douleurs rhumatismales

  • Rhinite allergique

  • Sciatalgies

  • Tendinites

  • Version fœtale

 

http://www.o-a-q.org/fr/acces-public/l-acupuncture/les-preuves-scientifiques.aspx

 

 

 

 

Un mystère de l'acupuncture expliqué par la science

 

Des neuroscientifiques américains ont montré qu'un mécanisme physiologique bien connu permettait d'expliquer et d'augmenter les bienfaits de l'acupuncture sur certaines douleurs locales.

 

http://www.lefigaro.fr/sciences-technologies/2010/05/31/01030-20100531ARTFIG00723-un-mystere-de-l-acupuncture-explique-par-la-science.php

 

 

 

La tomodensitométrie (CT-SCAN) démontre des structures anatomiques précises pour les points d'acupuncture

 

Cette étude, a permis de démontrer qu'il y a une organisation anatomique différente aux points d'acupuncture.

L'étude a été publié initialement dans le «Journal of Electron Spectroscopy and Related Phenomena» en mars 2014. Grâce à la technologie de la tomographie et sa capacité d'examiner les points en 3D, une organisation anatomique différente a pu être distinguée aux points d'acupuncture. Les points ont une densité plus élévée en micro-vaisseaux et des structures micro-vasculaires associées. Les régions dites «non points» n'ont pas ces particuliarités. Le résumé de l'articule publié sur le site du Healthcare Medicine Institute (voir lien plus bas) vous montre les images de ces densités anatomiques pour les points 7P, 8P, 9P.

 

http://www.healthcmi.com/Acupuncture-Continuing-Education-News/1230-new-ct-scans-reveal-acupuncture-points

 

 

 

Les effets anti-douleur de l'acupuncture enfin expliqués, Dr Béliveau

http://www.richardbeliveau.org/images/chroniques/R2010-06-14-JUN-047--CompressedSecured.pdf